mardi 14 février 2017

Session de rattrapage (II) Retour en Afrique! (BLACK POWDER)

USUTHUUUUU!!!


Rien ne vaut un petit scénario de rencontre au Zoulouland en 1879 pour une initiation à Black Powder!


Dans ce scénario  hypothétique, issu du livre de règles, deux colonnes britanniques, l'une de fantassins du 24th Foot et l'autre de cavaliers et de supplétifs indigènes, partent au secours d'un petit groupe de Boers, encerclés au centre de la table.




Tirailleurs zoulous, redoutables aussi bien au tir qu'au corps-à-corps!


Les fermiers boers et leurs "boys".



Entrée des deux colonnes des coloniaux.


Les NNH Natal Native Horses



Ils sont menés par le manchot le plus célèbre de cette guerre: le colonel Durnford.


Les Boers se sont réfugiés sur une hauteur.



Arrivée des Impis!


Les Boers sont accrochés par les tirailleurs et ne peuvent fuir...


Hurry up Lads!


Les NNC Natal native Contingent, redoutables supplétifs du cru.




The Thin Red Line: les fusiliers britanniques se déploient pour arroser les Impis, tandis qu leurs cavaliers volent au secours des Boers.


Trop tard! Ceux-ci sont attaqués par les Indigènes!


Et aussitôt passés au fil de l'Iklwa, la redoutable lance-épée des zoulous!


Débarrassés de leurs colonisateurs, les Indigènes lancent leur cri de guerre!



Les carabiniers du Natal s'avancent pour relever le défi.


Les Supplétifs du NNC viennent juste de tirer un 6 sur leur test de Freshly raised et deviennent donc des Berserks prêts à foncer sur les ennemis de leur tribu!


Mais les zoulous repoussent les cavaliers (qui ont raté un test de rupture).


Les cavaliers blancs tournent le dos aux indigènes! Chicken!


Tandis que les Supplétifs vendent chèrement leur peau contre les zoulous. Malgré leur courage, ils sont massacrés sans merci.


Les Cornes du Buffle se tournent alors vers les fantassins britanniques.


Finalement, après avoir subi un nombre de tirs considérable et résisté lors de tous les test de rupture, les Zoulous arrivent à la fête et mettent en déroute les Britanniques!

mercredi 4 janvier 2017

Session de rattrapage: VILLERS-BOCAGE 13 juin 1944 (BOLT ACTION)



Je suis tellement en retard pour les compte-rendus de parties que j'ai décidé, pour la nouvelle année 2017 (à propos: Meilleurs Voeux!!) d'organiser une session de rattrapage.



J'inaugure la série avec une ENORME partie Bolt Action que nous avions jouée en septembre 2015 sur un scénario que nous connaissons bien, puisque c'est presque à domicile: les exploits de Wittmann à Villers-Bocage.





Ordres de bataille :
* 7th Armoured Division
- Company A, 4th County of London Yeomanry: 4 chars Cromwell, 1 char Firefly (tous réguliers).
L’un des chars Cromwell compte comme étant un chef de Troop ; il bénéficie d’un bonus de +1 au moral pour toutes les troupes alliées dans un rayon de 12 pas ; il bénéficie également d’un bonus de +2 au moral pour tous les chars de la même section (quelle que soit la distance).
- Company A, 1st Rifle Brigade :
    * un Second Lieutenant régulier (moral +1) en jeep avec un fantassin supplémentaire.
    *1 infirmier.
    * une platoon de 3 squads contenant chacun 9 fantassins réguliers (1 sergent avec Sten, 1 Bren LMG avec pourvoyeur, 6 fantassins avec fusil). Chaque Squad est monté dans un Half-Track M5 (avec HMG et MMG).
    *3 équipes AT avec PIAT, montés dans les Half-Tracks précédents (réguliers).
    *une MMG et ses servants, montés dans un Universal carrier (avec LMG) (réguliers).
- Support Company, 1st Rifle Brigade :
    *un mortier de 3 pouces et ses servants, montés dans un Universal carrier (avec LMG) (réguliers).
    *un canon AT QRF de 6 livres avec ses servants, tracté par un Universal carrier (avec LMG) (réguliers).
- Recce troop, 4th County of London Yeomanry:
    *Un char M5 Stuart (régulier).
    *Une automitrailleuse Humber Mk II (régulier).
- Company of Engineers,
    *1 squad de 7 fantassins avec sergent avec SMG, et LMG (vétérans).

Soutien :
    *Artillerie navale avec 1 observateur et 1 fantassin avec radio.
    *Un observateur pour le mortier de 3 pouces.
Soit 25 dés.






* SS Panzerkorps I
- SS Schwere Panzerabteilung 101:
    * Tiger de l’Obersturmführer Wittmann, élite
      **compte comme étant un chef de Zug ; il bénéficie d’un bonus de +1 au moral pour toutes les troupes allemandes dans un rayon de 12 pas ; il bénéficie également d’un bonus de +2 au moral pour tous les Tigres de la même section (quelle que soit la distance).
      **Fierce ambush : peut tirer deux fois lorsqu’il a l’ordre ambush (sur une même cible ou deux différentes).
      **Lucky : une fois par partie, si un ennemi parvient à toucher le Tigre et à réussir à percer le blindage, l’obus fait long feu et on ne lance pas de jet sur la table des dégâts (mais le Tigre reçoit normalement un marqueur de clouage).
      **Hair Tigger : une fois par partie, le char peut tirer après un ordre de run.
      **Eye for terrain : une fois par partie, si le char termine son mouvement à 12 pas d’un ennemi et derrière un couvert, il devient caché.
      **Dead eye: une fois par partie, ajouter +3 à un seul jet pour toucher (un résultat de 1 compte toujours comme un échec).
    * Tiger de l’Oberscharführer Lötzsch, élite.
    *SS Zug isolé : 5 Grenadiers élite, sergent avec SMG, 1 LMG avec pourvoyeur, 2 avec fusils.
    *1 sniper (vétéran)

- Panzer Lehr Division :
    *1 char Panther, régulier.
    *2 chasseurs de chars Marder I (tous réguliers).
    *1 Leutnant (+1 au moral) et 3 fantassins avec SMG (réguliers)
    *1 infirmier.
    *1 section de 3 Züge, chacun composé de 8 fantassins (sergent avec SMG, 2 LMG avec pourvoyeurs, 3 fusils) (tous réguliers). L’un d’entre eux est transporté dans un Tracteur 107 Unic (avec MMG).
    *1 MMG avec servants (tous réguliers).
    *1 équipe AT avec Panzerschreck (tous réguliers).
    *1 équipe lance-flammes (réguliers).
    *1 mortier de 81mm avec servants et observateur et radio (tous réguliers).
Soit 17 dés.






Déploiement :
A l’exception du squad du génie britannique, toutes les troupes britanniques se déploient sur la route (RN175), d’est en ouest, dans l’ordre décrit ci-dessus. Les unités de la Rifle brigade sont sur le bas-côté droit de la route. Seule exception : le lieutenant en jeep se trouvera au bout de la route à l’est avec les chars de tête. Sans leur officier, les fantassins montés dans les half-tracks font la pause Pour chaque squad, tester : sur 1-3, ils restent dans leur véhicule ; sur 4-6, ils sortent et restent dans les 3 pas de leur véhicule. Les troupes du génie britannique arrivent par le bord de table dans Villers-Bocage au 4e tour.
Au début de la partie, seuls les éléments du 101e bataillon de chars lourds SS sont présents sur la table. Les Tigres sont parqués à couvert au niveau de la ferme des Hauts-Vents (ils ne peuvent ni voir, ni être vus des Anglais). Le peloton de Grenadiers SS a été laissé en arrière et se place dans une des maisons de Villers-Bocage en placement caché. Il ne peut pas changer de maison.
Les éléments de la Panzer Lehr Division arrivent en réserve à partir du 3e tour (pour chaque unité faire un test d’ordre avec une pénalité de -1 ; en cas d’échec, l’unité n’arrive pas ce tour). Ces unités sont placées à partir du grand bord de table sud.



Conditionnement précoce.

 Les officiers allemands confèrent.


Début de la partie :
L’attaque allemand prend complètement par surprise les Britanniques. Avant que le 1er tour ne commence, Wittmann (et lui seul) a le droit d’effectuer un ordre. Ensuite, au 1er tour, les Anglais n’ont le droit qu’à la moitié de leurs dés d’ordre. Au 2e tour, les règles normales s’appliquent pour les dés d’ordre.






 La table avec, au premier plan, le Panzerfaust récupéré par Olivier et quelques cartouches provenant de la Cote 112.
 Officiers anglais réjouis par une avance qui s'annonce facile.

Wittmann ouvre le bal en allumant un Firefly.


Et un Cromwell!

 Les équipages britanniques se mettent à couvert.



La Rifle brigade se jette derrière les haies... ils ne bougeront plus guère de la partie.




La colonne britannique se déploie pour engager le 2nd Tigre.




Dans la pagaille qui règne sur la route, un antichar se déploie.





Le Panther de la Panzer Lehr, arrivant en renfort, se fait pulvériser par l'artillerie de marine alliée.

Joueur allemand réjoui par son écrasante victoire.






 Les renforts de Panzergrenadiers se déversent sur la ville.







A la fin de la partie, les Biffins britanniques ne s'accrochent plus qu'à quelques maisons près de leur bord de table. (On appelle ça une déculottée!).



Wittmann, indemne pour cette fois